Vladimir Lenoir

Aller en bas

Vladimir Lenoir

Message  Vladimir le Dim 7 Fév - 6:22

Figure de braises, masque de colère,
Les yeux scrutent le ciel
A la recherche d'une proie
Forte et puissante, envie tenace !
La chasse est annoncée,
L'ignominie se découvre.


J’aime tant ce petit bout de poème qu’un gars quelconque a dû écrire. Il me décrit, il m’illumine, moi démon égaré parmi les âmes de ce bas monde. Je ne puis dire la raison pour laquelle je déambule parmi les décombres de cette cité plongée dans la pénombre. La rue est presque déserte à part quelques clochards tentant tant bien que mal de résister au froid. Trois autour d’un bidon enflammé. L’envie est tentante lorsque j’entends une voix étouffée provenant d’un coin peu illuminé.

* Qu’attend-tu, tu le veux, tu ne peux résister. Vas, vas accomplir la grande œuvre que si bien tu complètes… *

Je souris, d’un rictus démoniaque, en regardant ce cadavre écorché me parler. Il est mon consort, l’ange déchu qui me garde sous son aile ténébreuse depuis si longtemps. Tant de fois je l’ai fais, tant de fois je le ferai, alors pourquoi pas maintenant ! Riant sadiquement et en silence, je sors le bout de verre qui me sert d’arme et m’approche lentement des malheureux.

La scène est rapide et sanglante. Le pauvre bougre n’a pas le temps d’interpréter les regards horrifiés de ses compagnons, je lui plante directement mon arme de verre dans le cou. Instinctivement, il se débat, mais pour en terminer, je l’attrape par le pantalon et le balance tête la première dans le bidon. Tandis qu’il crie de désespoir, je me délecte de l’odeur de sa chair brulée. Mais mon extase est à double tranchant car plongé dans cet état, je n’entends pas le bruit des bottes militaires qui résonnent sur le sol goudronné.
Une vois synthétique retentit à mes oreilles :

- Vous êtes fait ! Maintenant levez-vous, levez-vous – la voix se faisant toujours plus pressant comme si elle était toute près – levez-vous Monsieur Lenoir.

J’émerge soudain dans un autre monde beaucoup plus confiné. J’entrouvre les yeux pour découvrir la réalité, horrible et sordide, celle d’une petite chambre d’hôpital psychiatrique où je suis prisonnier depuis 10 mois.

- Monsieur Lenoir, vous avez une visite. Veuillez vous mettre face au mur les bras levez et écarté ainsi que les jambes.

Plaquant un partie de mon visage sur le carrelage froid du mur j’observe le visiteur, costard-cravate, une petite valise, le regard sûr et obstiné. Quelqu’un du gouvernement en somme et pas de la bleusaille. Une fois cet homme traversait la grille de sécurité qui sépare le couloir de l’avant-pièce où mes visiteurs, aussi rares soient-ils, doivent rester pour empêcher un quelconque contact entre moi et eux, car j’ai omis de le dire qu’une vitre de protection sépare encore ma cellule de l’avant-pièce.

L’homme s’assoit et me regarde fixement tandis que je m’approche de la vitre. Une fois assis il m’adresse la parole tout en regardant ce qui semble être ma fiche médical.

- Alors Monsieur Lenoir, il semblerait que vous soyez atteint de schizophrénie.

- A ce qui parait. – répondis-je calmement.

- Ce n’était pas une question Monsieur Lenoir. skizophrénie qui serait doubler de rêves sanglants.

- parait-il !.

- Eh… Bien au contraire de vos rêves, vous répugnez la violence.

- oui sous toutes ces formes.

- Mais alors expliquez moi Monsieur Lenoir, pour quelles raisons les infirmiers m'ont racontaient que vous aviez fait plusieurs entailles sévères sur un de leur confrère il y a de cela 6 mois et recommencé depuis ?

- Je m’approcha au plus près de la vitre et murmura – Ce sont des monstres venus me tuer, dune sorte de cadavre écorché doté de longue griffes …

À la fin de cette phrase il n’eut pas de réaction jusqu'à se que la main de l’homme se contracte pour tracer une profonde entaille dans le bois et que sa peau commence à pourrir laissant la chair à vif. Pris de panique, je criai que l’ont tentait de me tuer mais personne ne répondit. La créature ce rapprochât, brisant la vitre, rapidement rejoint par d’autres toutes aussi laides qui marchaient lentement vers mon être dans l’intention de m’ôter la vie. Complètement paralysé, j’attendais la mort quant tout devient blanc et je n’eus plus connaissance de ce qui m’entourait.

Je me réveillais je ne sais combien de temps après dans une chambre totalement blanche et propre ce qui variait assez avec mon ancienne demeure. Avant que je n’eus le temps de comprendre ce qui m’arrivais, une femme entra dans la pièce et bizarrement ce ne fut pas un monstre que je vis mais bien une femme. Elle me sourit, patientât un peu, avant que je retrouve mes esprits et entamât la conversation.

- Monsieur Vladimir Lenoir bien venu au complexe 70.

- Complexe soixante-quoi ?

- Soixante-dix. Complexe soixante-dix. C’est un centre de recherche très développé.

Je tentais de faire une autre question mais la docteur ne me laissa pas le temps continuant son explication.

- Vous avez été choisi car votre état mental particulier pourrait servir nos expériences dont vous allez en être le cobaye.

* Expériences ? Cobaye ? Mais c’est pas bon du tout ça, j’ai aucune envie d’être confondu avec une souris de laboratoire. Il faut que je sorte d’ici. *

Ainsi tout en y pensant, je tentais de me lever mais une grande sensation de désorientation me saisit obligeant mon corps à rester assis. Ayant capté ma tentative, la scientifique ajouta :

- Du fait de vôtre agressivité, un puissant calmant vous a été inoculé durant votre sommeil ainsi que des médicaments pour soigner vos hallucinations,temporairement. Mais maintenant reprenons, je vous laisse donc le choix entre les différent manières de prendre votre « dose ».

- C’est quoi une « dose » ?

- C’est la phase la plus importante de l’expérience. Donc vous avez la possibilité d’une immersion dans un liquide noir, d’une injection intra-osseuse au reflet bleu, d’une symbiote blanche ou finalement d’un bain de lumière.

- Et si je refuse ?

- Vous serais renvoyé d’où nous vous avons tiré et y resterais jusqu’au restant de vos jours.

* J’ai le choix sans vraiment l’avoir alors quitte ou double prenons la symbiote.*

- Je choisirais donc la voie de la symbiote. Mais, dites moi comment vous allez me l’administrer ?

- Malheureusement comme souvent, il est nécessaire d’un peu de douleur.

Elle se retournât alors et sortit de la pièce pour que peu après deux gardes baraqués comme des gorilles me prennent par les aisselles pour me conduire dans une autre salle. Celle-ci était plus haute de plafond et recouvert de carrelage avec des spots très puissants en hauteur. Sans que mon avis soit questionné je fus attaché sur un planche à la verticale et face à moi une machine sinistre faite de tuyaux et de pompes se rapprochât.

Puis d’un geste éclair un tube ce logeât dans ma bouche m’empêchant de la refermer tandis que je constatais avec effroi que dans ce même tube une petite bête gambadait vers mes entrailles. La sensation fut réellement des plus déplaisantes mais ce fut au moins rapide. Avec une bestiole tout fraiche dans le corps on me ramena à ma cellule où je m’effondrais de sommeil.

A mon réveil j’ouvris les yeux et à ma grande surprise la porte était ouverte. Je sortis donc explorant les recoins où je ne trouvai rien de plus que des salles de loisirs.

Ainsi les jours s’écoulèrent lentement, sans rien d’anormal a part ces batteries de tests sondant les moindres recoins de mon organisme et de mon mental. Je dis bien les jours car la nuit tombée, n’arrivant pas à m’endormir je fus pris de crise de cécité, durant laquelle tout devenait blanc d’un pur blanc.

Mais ce ne fut pas la seule chose différente car pour l’un de leur test il fut décidé d’arrêter de m’inoculer les médicaments, et à ma grande surprise les monstres avaient disparu. Rien ni personne ne voulait me tuer, j’étais guéri de cette peur omniprésente. Cependant des effets secondaires se firent sentir, une augmentation de mon agressivité et une tendance à la provocation inutile. Heureusement des calmants me furent donnés rendant mon incarcération moins périlleuse.


Capacités Naturelles

Force: 4/20
Rapidité: 6/20
Agilité: 9/20
Dextérité: 8/20
Visée: 5/20
Endurance: 4/20
Intelligence: 9/20
Chance : 5/20
 
Capacités Surnaturelles

Concentration : 1/20
Puissance : 1/20
Habileté : 1/20
Compréhension : -/20
Développement : 2/20

Compétence:

- Offensive: Mage;

- Défensive: Gymnaste;

- Soutient: Soudeur-Monteur;

- Tactique: Furtif;


Dernière édition par Vladimir le Mer 10 Fév - 11:10, édité 3 fois
avatar
Vladimir

Messages : 15
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 23
Localisation : Dans le temps...

Feuille de personnage
Nom de Cobaye/Héro: Le moine
Pouvoir: Manipulation du temps
Âge: 27 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vladimir Lenoir

Message  Tristan Dior le Dim 7 Fév - 11:57

Symbiote Blanc + Cécité passagère = on travaille sur tes pouvoirs.

Quelques trucs:
- Il te manque à placer 2 points dans tes capacités naturelles
- Tu ne sort pas encore du C70 (comme la fin de ton BG le laisse entendre). Comme on est au début du forum, on mets tout les nouveaux au C70 pour que ce soit plus facile de les faire intéragir ensemble et ainsi ne pas laisser mourir le forum par cause de "tout le monde est éparpillé donc personne RP ensemble".
- Y'as plusieurs fautes, surtout au niveau des verbes, quoiqu'aussi des trucs d'inattention. (Et je ferais remarquer que narrer au passé simple quand on ne maîtrise pas le passé simple, ça aide pas ^^)
Trucs comme:
qu'y = qui
Messier = monsieur?
soudant = soudain
mon racontez = m'ont raconté
fase = Face? Phase?

- Dernier truc. Ton personnage tue n'importe qui, et absolument n'importe qui, et j't'assure que t'as la para-force au cul pour trouver qui l'a fait et t'enfermer. Déjà que, dans ton BG, tu te laisse tuer 3 infirmers en plus d'un nombre incertains de patients, ça passe vraiment mal, surtout pour les patiens. La raison d'existence de l'île entière est pour le C70 et ses patients, alors j'peux te garantir qu'ils vont pas laisser le meurtre de leurs expériences comme si rien ne s'était passé.
avatar
Tristan Dior
Ne vous aime probablement pas, mais aime vous avoir sur son forum

Messages : 66
Date d'inscription : 08/12/2009
Age : 30
Localisation : Sainte-Foy

Feuille de personnage
Nom de Cobaye/Héro: Geb
Pouvoir: Conjuration de la Pierre
Âge: 47

Voir le profil de l'utilisateur http://projetdarwin.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vladimir Lenoir

Message  Vladimir le Dim 7 Fév - 14:05

C'est vraie que je n’avais pas vue les meurtres de ce côté là.

Je m'excuse et vais de ce pas modifié mon BG. En fait si j'ai fait ça c'est que je souhaiter devenir alchimiste et par ce que j'ai crut comprendre la violence pure et dure facilite grandement l'entré.

Je me suis rendu compte que je m'étais trompé sur toute la ligne donc je vais réécrire mon BG à la troisième personne. Wink


Dernière édition par Vladimir le Dim 7 Fév - 14:41, édité 1 fois
avatar
Vladimir

Messages : 15
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 23
Localisation : Dans le temps...

Feuille de personnage
Nom de Cobaye/Héro: Le moine
Pouvoir: Manipulation du temps
Âge: 27 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vladimir Lenoir

Message  Hugo Laprade le Dim 7 Fév - 14:14

Conseil : ne tue pas trop de gens en background, tu le feras en RP. Se battre en RP peut t'offrir plusieurs augmentations et modifications pour ton perso et c'est plus cette partie qu'on observe, présentement, pour former les groupes.
avatar
Hugo Laprade
Admin

Messages : 91
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 30
Localisation : La Capitale, Québec

Feuille de personnage
Nom de Cobaye/Héro: L'gros
Pouvoir: Augmentation démesurée de la masse musculaire.
Âge: 43 ans

Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/CrusifyX

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vladimir Lenoir

Message  Vladimir le Mer 10 Fév - 11:40

Voila voila!

C'est tout propre tout beau Very Happy

Je me mets au rp tout de suite.
avatar
Vladimir

Messages : 15
Date d'inscription : 06/02/2010
Age : 23
Localisation : Dans le temps...

Feuille de personnage
Nom de Cobaye/Héro: Le moine
Pouvoir: Manipulation du temps
Âge: 27 ans

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vladimir Lenoir

Message  Hugo Laprade le Mer 10 Fév - 12:41

Vérifie avec Dracau Wolf qui poste seul présentement. Les autres prennent BEAUCOUP TROP leur temps, ça ralentit le forum, c'est effrayant. J'pense même rétirer les Event/Quest tellement que c'est long.
avatar
Hugo Laprade
Admin

Messages : 91
Date d'inscription : 10/12/2009
Age : 30
Localisation : La Capitale, Québec

Feuille de personnage
Nom de Cobaye/Héro: L'gros
Pouvoir: Augmentation démesurée de la masse musculaire.
Âge: 43 ans

Voir le profil de l'utilisateur http://vampirefreaks.com/CrusifyX

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vladimir Lenoir

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum